Les premières lignes ...

Publié le par InExtremis

En exclusivité pour le blog, voila donc les premières lignes de "In Extremis"

 

Liane est donc attachée, baillonnée et les yeux bandés. Elle se réveille d'un long sommeil apparemement !

Axel : (content / impatient / soulagé) Ahhh quand même ! Enfin ! Tu m'as fichu une de ces trouille... Tu le sais ça ?... ... Un somme pareil ! T'avais du sommeil à rattraper ou quoi ? ... ... A moins que je me sois un peu planté sur la dose ! Possible ! Jamais été très fortiche moi dans ce genre de truc ! ... ... Bon allez... Je te laisse te réveiller tout tranquillou... Et pendant ce temps, je vais me faire une petite lecture avec toi à côté de moi ! ... (il prend le journal du jour et parcourt les gros titres) Voyons voir de quoi l'espèce a été capable cette semaine...

Quarante-huit heures après l'agression d'une jeune fille devant un distributeur de billets en plein centre de Dieppe, on en sait un peu plus sur l'auteur présumé des faits. Cet homme âgé de 34 ans est un marginal qui vit sans autres revenus que le RMI" (Rictus / un temps de réflexion) "La maman du nourrisson retrouvé sur les marches de la mairie du XVIIIe arrondissement à Paris la semaine dernière, a été arrêtée. Il s'agit d'une étudiante en terminale âgée de 17 ans qui par crainte de le perdre, aurait caché sa grossesse à son petit ami !" (Il cogite en se questionnant et en surveillant Liane par alternance. Elle se débat, tente de crier etc...il s'en moque!) Il reprend sa lecture "Barbarie !! Ahhhh !" (en s'installant mieux dans son fauteuil) "Écroués pour tortures ! Christophe 27 ans a vécu quatre jours d'enfer. Entre le 7 et le 11 juillet. Il a été séquestré et torturé dans un appartement de Lyon par quatre jeunes dont l'interpellation n'a pu avoir lieu que vendredi dernier !" (froid !) Quatre jeunes... Quelle concision subitement !! Des petites merdes de bourgeois oui tu veux dire ! (en s'adressant à Liane) Papa et maman sur le yacht, pendant que le fifils à la maison, bien bien bien bien, bien gentil, bien propre, bien poli... tiak tiak tiak et que je te lacère et que je te cogne et que je te brûle et que je t'encule à coup de havane et va savoir, va savoir encore quoi de pire... !!! (un temps / en s'adressant à Liane) Honnêtement , tu vois, je serais assez pour l'idée de leur rendre la pareille !! Fut un temps où je ne l'aurais pas été, mais plus maintenant ! J'ai changé !! Je ne sais pas où ni quand mais j'ai changé !!!

 

 

N'hesitez pas à laisser vos premières impressions ...

... ou faire marcher la machine à spéculations !!! ;)

Publié dans Le projet In Extremis

Commenter cet article

Smallflower 25/07/2010 09:51


En attendant, que va-t-il arriver "de justesse" ? Liane va-t-elle sauver l'âme d'Axel ou l'inverse ? Il semblerait, en tout cas, que tous les deux vont se confronter chacun à leur vie et faire une
sorte de "synthèse"...
Pour que Laurence ait choisi un titre pareil, on serait tenté de croire que la fin ne va pas être fatale... Vivement la suite !


Alpha 12/07/2010 16:14


Encore de nouvelles spéculations !! Chacune réagit et bâtit une histoire avec ses références et son vécu, c’est très intéressant…
Frère et sœur ? Ce serait un sacré retournement, car on est loin de là au départ…
Un suicide à deux ? Sacré belle idée, Mme StVictor ! Parce que cette pièce, il me semble avoir lu que Laurence la porte en elle depuis très longtemps. Or, les histoires qu’on fantasme à
l’adolescence sont souvent noires et désespérées….
Mais plus tard viennent la distance et l’ironie … Que va choisir Laurence ?

On a beaucoup écrit sur Alex, puisque c’est lui qui impose le jeu au début. Et Liane, alors ? Qu’en savons-nous ?
Qu’elle sort d’une histoire brutale, où elle a été une victime. Qu’elle a rêvé sur ces lettres les plus belles qu’une femme peut recevoir, qu’elle en a été profondément émue et qu’elle a sans doute
imaginé les plus belles qualités pour leur auteur.

Mais il va se révéler encore plus imprévisible, plus brutal, plus minable que son ex.
A la différence près que lui a des failles, des moments de faiblesse, qu’il attend beaucoup d’elle. Même s’il a tout prévu, elle va perturber ce jeu par sa seule volonté, avec des mots comme armes
: Perdu dans sa solitude, il ne saura pas comment lutter contre cela, on ne lui a appris ni à aimer, ni à se battre !

Elle va avoir l’occasion de dominer quelqu’un, de le faire souffrir, alors que c’est elle qui a toujours souffert. Laissera-t-elle passer l’occasion de « voir » ce que ça fait d’être maitre et
bourreau ? De se délecter de la souffrance d’un autre quand on a été victime, même consentante ? De manipuler et de piétiner des sentiments qu’elle sait sincères ? De se venger de sa vie qu’elle
croit ratée sur plus malheureux et plus vulnérable qu’elle ?

Que de questions encore !!! Et on va réfléchir à tout ça jusqu’en Octobre…. On n’a pas fini de coller des points d’interrogations !!


StVictor13 12/07/2010 13:14


Ouh là ! Je n’avais pas vu la vidéo du décor ! Brrr ! Me trouver projetée dedans m’a carrément fichu les miquettes ! Une sensation d’angoisse, de respirer tout d’un coup avec difficulté. Difficile
d’imaginer un happy-end dans un tel décor… Que va faire Axel ? A-t-il déjà tout prévu, tout planifié ? A-t-il décidé depuis le début que ni elle ni lui ne sont fait pour ce monde minable ? Va-t-il
tout faire exploser pour « partir » avec Liane s’installer sur une étoile et trouver un monde merveilleux où il pourra enfin parler avec sa mère ? Ou encore, pire que l’Antigone d’Anouilh, a-t-il
décidé de « clouer les volets », de murer la pyramide, les condamnant ainsi tous les deux à la pire des morts lentes dans cet endroit où personne ne viendra les chercher ? Et allez-donc, quelques
points d'interrogation en plus !


StVictor13 12/07/2010 10:48


Eh bien mais que d’activité par ici, que de cogitations… Mon ordi en fume presque, il va finir par attraper une congestion du cerveau, une méningite de la RAM ! Mais c’est très intéressant de «
fouiller » vos personnages Laurence. Vous avez affaire à de vraies fouineuses. Bon, revenons-en aux personnages justement…

Axel : C’est un solitaire qui n’a connu son père que très brièvement. Il a passé du temps à observer sa mère sans pouvoir dialoguer avec elle. Pourquoi ? Parce qu’elle était perdue dans son monde à
elle où elle ne laissait entrer personne ? Elle était peut être bipolaire, elle a passé sa vie à aller de HP en HP sans qu’on arrive à la soigner efficacement ? Se souvenait-elle au moins qu’il
était son fils ? Peut être pas. Au final, un beau jour elle a choisi de partir sans aucun espoir de retour, laissant au bord de la route ce fils qui n’a jamais pu lui dire tout son amour. Suicide
probable ? Axel souffre t-il de la même maladie que sa mère ? Est-ce que c’est la peur des gènes de la maladie qui a fait fuir le père ? Axel a probablement hérité de sa mère les délires
enthousiastes, parfois adorables et généreux des bipolaires, cela rend encore plus belles ses lettres à Liane. Peut être qu’une addiction quelconque s’est installée petit à petit dans sa vie sans
même qu’il en ait conscience. Alcool ? Petites pilules ? Drogue ? Est-ce qu’il mène une double vie, genre looser le jour et tueur la nuit ? Dédoublement de personnalité ? Depuis le temps qu’il
observe sa voisine, qu’il lui envoie des lettres, quel événement, brutalement, le pousse à passer à l’action ? Après tout, il savait qu’elle lisait ses lettres, qu’elle les appréciait, cela aurait
pu suffire à son bonheur ? Pourquoi d’un coup décide t-il de la séquestrer ? Parce qu’il va la perdre ? Liane a-t-elle prévu de déménager, de disparaître de son champ de vision, chose impensable
pour lui ? A-t-il fait un transfert d’amour maternel sur elle ? Est-elle le poumon qui l’aide à respirer ?

Liane : On ne sait pas grand-chose en dehors du fait qu’elle apprécie ces très belles lettres qui l’ont probablement aidée à inventer dans sa triste vie un prince charmant idéal au physique de rêve
qui un beau jour viendra l’enlever sur son fier destrier pour l’emmener dans son palais ? Elle s’est peut être inventé un monde imaginaire dans lequel elle est reine, et qui l’aide à supporter son
quotidien ? Si c’est le cas, elle est finalement proche d’Axel qui a besoin d’elle, qui a besoin de lui écrire, de l’observer pour vivre, et enfin de lui parler lorsqu’il décide de la séquestrer.
Ça peut expliquer le fait qu’elle ne cherchait pas à savoir qui pouvait bien lui écrire de telles lettres. Pour que le rêve continue, elle refusait de mettre un visage et un nom sur leur
auteur.

Ces deux êtres apparemment si différents ne le sont peut être pas tant que ça finalement ? Deux marginaux chacun à leur manière. Se pourrait-il qu’ils soient parents ? Frère et sœur ? Ou quelqu’un
a-t-il mis un « contrat » sur la tête de Liane, et Axel l’a séquestrée pour la protéger ?

Oui bon… J’arrête là mes délires, ça suffit pour aujourd’hui, il y a bien longtemps que je n’avais pas collé autant de points d’interrogation au centimètre carré. Je vais prendre mes gouttes et me
mettre la tête sous l’eau froide…


Smallflower 11/07/2010 08:57


Eh bien, je viens de lire tous les commentaires... Quelle richesse !!!
Ce que j'en retiens, c'est que Stéphane et Fabienne doivent vraiment jubiler à l'idée de jouer deux personnes totalement opposées à ce qu'ils produisent dans Pblv...
Alors, j'y vais de ma petite spécul, même si je n'arrive jamais à tomber juste pour Pblv... quoique c'est pas forcément le but, cela montre tout ce que nous pouvons avoir dans la tête, lorsque l'on
nous donne les premières lignes de la scène...
Donc, je dirais que Liane et Axel sont deux êtres qui n'auraient pas dû se rencontrer, du moins pu, car au départ, ils n'ont absolument rien en commun. Liane doit même détester, voire dédaigner cet
homme, avoir du dégoût pour sa pauvre petite vie médiocre... Elle doit se croire tellement puissante, intéressante à côté de lui. Alors, au départ, elle doit le traiter de psychopathe, de néant,
d'être dont le monde n'a pas besoin et qui ferait mieux de disparaître.
Et puis, au fur et à mesure, à son corps défendant, elle doit s'avouer (sans lui avouer peut-être) qu'elle comprend petit à petit ce qu'il veut dire, qu'elle aussi est enfermée, ou s'enferme, à sa
manière, dans une vie finalement pas si belle que ça...Elle est enchaînée physiquement, mais elle l'était déjà psychologiquement... Sa seule évasion : ces lettres qu'elle reçoit de nulle part...
C'est un échappatoire à son quotidien. Elle se sent objet de fantasmes, mais elle l'est déjà dans sa vie actuelle. Alors, pour échapper à tout ça, elle doit combattre, chaque humain a un libre
arbitre, non ?
Lorsque deux êtres n'ont plus de contact, le pire c'est de ne pas savoir pourquoi on en est arrivés là (je le sais, je l'ai vécu...), ça vous amène à vous poser des questions, qu'ai-je fait, que
n'ai-je pas dit ? Et là, elle a l'auteur des lettres en face d'elle. Elle a, à mes yeux, une sacrée chance, elle va pouvoir, par un jeu un peu sadique quand même, avoir des réponses à ses
questions...
Et puis, pour arrêter tout ça, elle pourrait se détacher, en venir à cesser ce jeu. A le tuer.
Mais, suite à ça, elle s'aperçoit qu'elle est malheureuse, qu'en fait elle vient de se suicider, de tuer en elle son côté noir... ce côté qui, finalement, la fait vivre, ou survivre... Axel, c'est
son reflet dans le miroir !
Car en tout être il y a une dualité !
Voilà, en tout cas, merci Laurence et vivement la suite des événements ! Vous nous avez lancé là un sacré pari !!!