Extrait de la scène 2

Publié le par InExtremis

Tadaaaaaaam ! Voici un court extrait de la scène 2, et une jolie photo de nos deux comédiens ! Alors, d'après vous, que va-t-il se passer ?

 

***

 

Axel semble aussi excité que paniqué.

Il va et vient, s'occupe, attend, bouquine, contemple Liane, écoute sa respiration, respire son cou, lui repose deux ou trois fois un coton sur le nez, etc.

Axel sort et revient quelques temps après. Il s'installe sur le lit et attend patiemment que Liane se réveille en ne la quittant pas des yeux.

 

Publié dans Le projet In Extremis

Commenter cet article

Laurence 27/07/2010 09:37


C'est vrai Smallflower qu'Axel et Sartre ont de vrais points communs, à commencer par les prénoms Jean Paul Sartre et Boher, y s'appelle Jean Paul, non ? :-)
Non plus sérieusement... Axel est bien un existentialiste doublé d'un cynique ! D'ou sa nécessité de s'engager dans des actions concrètes, dans le seul objectif de défendre la liberté, à tout prix
et d'en assumer les conséquences.
« L'homme, étant condamné à être libre, porte le poids du monde tout entier sur ses épaules : il est responsable du monde et de lui-même en tant que manière d'être» Mais Axel se limite au monde de
Liane pour le moment, ce qui n'est pas une mince affaire. Elle lui donne du fil à retordre comme il dit !Et il aime ça, forcément ! Plus c'est difficile meilleur c'est ! Les vies normales et bien
rangées, il les conchies, surtout lorsqu'elles sont vécues par facilité et dans la contrainte.
Quand à savoir si Axel va faire du mal à Liane Sylviane, ça... Peut-être bien que oui ! Mais c'est pour son bien pense t-il ! Et il faudra bien elle qu'elle l'admette ! De toute façon pour elle
c'est trop tard ! Le processus est enclenché et elle ne pourra plus jamais faire machine arrière ! :-)Elle devra vivre avec ! Et opter pour la résilience de Boris Cyrulnik ! Quand à savoir si Axel
va la transformer en princesse... heuuu... non ! Surtout pas ! Les existentialistes n'aiment pas les princesses :-)
Bon allez... j'vais continuer le montage ! Nous en sommes à 25 minutes et c'est du bonheur !
By bye tout le monde.
Laurence


SYLVIANE174 26/07/2010 23:54


Tadadammmmmmmmmmmm
Bonsoir Laurence,
Ce soir nous venons répondre à votre question : "Alors, d'après vous, que va t-il se passer ?"
D'après nous,
Liane va Hurler de peur.
Axel va essayer de la réconforter en lui avouant qu'il est l'auteur des lettres qu'elle a tant appréciées.
Il ne lui veut pas de mal, il connaît sa vie présente, faite de souffrances, de non reconnaissance. Il veut lui venir en aide et devenir son infirmier spirituel. Il l'aime follement.
Au travers de son regard, deviendra t-elle une princesse, rêve de petite fille ?
Peut être que l'aidant d'aujourd'hui deviendra l'aidé de demain ?
Que pensez vous de notre idée ?
Filleule Valérie - Marraine Sylviane


Smallflower 25/07/2010 15:34


Encore une petite réflexion, eh oui encore une, pour dire que je vois un parallèle avec Sartre... Rien que les noms de certaines de ses œuvres pourraient s'adapter à Axel et Liane : Huis clos, les
mouches (dans un endroit aussi exigü, il doit y en avoir), l'Etre et le Néant (Liane et lui-même ?), la Nausée (pour le côté glauque du décor et de la situation), Les Séquestrés d'Altona, Les Mots
(Axel qui ne cesse de lui parler), Les jeux sont faits et puis Les Chemins de la liberté...
Quant à l'existentialisme, Axel y adhère-t-il ? Cela ne semble pas évident...

Il y a des parallèles troublants avec Sartre pour Axel : comme lui, il ne connaitra pas ou peu son père, qui était militaire (la photo sur le mur est celle d'un militaire), il sera élevé par sa
mère qui va le choyer tant et si bien qu'il développera un certain "narcissisme", il lit beaucoup (Axel aussi), il vit des périodes dures pendant l'adolescence, sa mère se remariant avec un homme
qu'il haïra... Axel semble avoir un rapport très très particulier avec les femmes...
Comme Sartre, il refuse une vie "normale et rangée", il cherche toujours quelque chose de compliqué, mais toujours en relation avec l'autre.
"L'homme est condamné à être libre" disait Sartre, pour Axel, il semble vouloir emprisonner Liane et ainsi lui enlever la condamnation de la liberté ? Tout ça pour son bien ?
Dans huis clos, Sartre dit "l'enfer, c'est les autres"... alors le paradis pour Axel serait-il Liane qui n'est pas l'autre, mais son alter ego ?
Oui, vraiment, il risque d'y avoir beaucoup de similitudes... Je me trompe peut-être, mais j'aime ce parallèle...


Magali 25/07/2010 15:17


Merci pour la photo
Il me plait bien Axel avec ses lunettes.
J'ai hâte de pouvoir voir cette pièce sur le net :-D


sossoecop1 25/07/2010 11:11


Très jolie photo. Moi non plus, les lunettes ne me choquent pas. Comme Alpha, je trouve que la coiffure est plus flippante. Les lunettes, donne peut-être un côté intello à Axel, je ne sais pas.
Quand à Liane, malgré son bandeau sur les yeux, elle "regarde" en direction d'Axel... Un hasard ?