Bande annonce du 4ème épisode

Publié le par InExtremis

Tout a commencé dans un beau chalet à Chatel ...

Ouvrons donc la boite du 4ème épisode

 

bande annonce de "la boite"

 

on peut y découvrir le chalet enneigé et le regard de Liane ... la suite Jeudi 23 décembre !

Publié dans NEWS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SAMIABOHER (Céline) 22/12/2010 12:54


wahou encore une BA extra qui soulève encore plein de questions ! on peut enfin voir Liane, que va nous réserver ce nouvel opus et pourquoi Axel déteste t'il tant ses mains, que cachent-elles ?
hâte de le découvrir, plus qu'un jour avant l'épisode 4 !!!!
bravo encore Laurence ;)


hadje 21/12/2010 14:19


vs parlé de koi ?


Elegaïa 20/12/2010 18:23


Oserais-je faire un commentaire, alors que je découvre tout juste ce magnifique projet que semble être "In Extremis"?...
Les 3 premiers épisodes sont prenants; et la BA du 4ème promet un excellent moment.

Tout d'abord: Liane sans son baîllon... Le dialogue s'installe entre la jeune femme et son "ravisseur" et le "pourquoi du comment" semble arriver sur le tapis: parce qu'il paraît impossible
d'éluder le sujet et qu'il lui paraît aussi impossible, à elle, que le motif de ce rapt soit autre que matériel, elle qui mène une existence si rangée, si ordonnée. Du moins en apparence. La
réaction d'Axel et les explications qui lui fournira (ou non d'ailleurs) seront peut-être l'occasion de progresser dans leur relation et de constater que les rôles otage/ravisseur n'ont pas été
distribués dans l'ordre que l'on pense...

Pour les mains d'Axel... Vaste interrogation... Dans cette bribe de monologue, il semble en parler comme quelque chose de totalement dissocié de lui, avec une entité propre. Une approche assez
schizophrène. L'image qui s'impose d'ailleurs, au vu du contexte, est celle de mains agressives voire violentes. Mais probablement faut-il aller au-delà: elles ont aussi servi à aménager le
grenier, disposer un plaid pour rendre le rocking-chair plus confortable, fleurir la pièce d'une tige de lys, porter Liane avec délicatesse (et non comme un sac à patates)... Et aussi et surtout:
écrire des centaines de lettres!
Alors des mains de tueur? Ou des mains révèlant ce qu'Axel est profondément: porteuses de lignes, de stigmates d'une vie tumultueuse, etc...? Ce qui expliquerait qu'il n'aime pas qu'on les lui
touche...
"J'ai horreur qu'on me les tripote." Tripoter pour toucher? Toucher pour sentir, ressentir quelqu'un d'autre et être à son tour ressenti par lui? La main, symbole du partage... Une main qui prend
et qui donne... Je le disais: vaste interrogation!

Et enfin: le titre!
On est en droit de se demander: mais qu'y a t-il, au juste, dans cette "boîte"? La centaine de lettres adressées à Liane? Les sentiments enfouis d'Axel pour sa voisine? Les mots qui vont, tels les
pires fléaux, mettre à mal l'existence proprette de Liane, comme le fit jadis la boîte de Pandore sur Terre?

Que d'interrogations pour ce prochain opus! Que d'impatience en attendant jeudi!


InExtremis 20/12/2010 18:40



Gaia, pour la boite, tu auras quelques réponses ici :


http://inextremis.over-blog.com/article-dans-la-boite-a-secret-d-axel-56407707.html


http://inextremis.over-blog.com/article-ouverture-de-la-boite-a-secrets-56465521.html


Pour le reste, il faudra attendre jeudi ou continuer à spéculer avec nous



StVictor13 (Patou) 20/12/2010 16:05


Liane n'a plus son bâillon, plus de cris. Les échanges vont probablement désormais se faire dans des volumes de décibels "normaux". Mais l'incompréhension règne toujours entre eux. Liane pense
qu'elle a été enlevée pour de l'argent,Axel est déçu qu'elle ne comprenne rien...
Même interrogation que ma vdd. Qu'ont-elles été forcées de faire ces mains, pour qu'Axel les déteste autant ?


Alpha 20/12/2010 15:26


Toujours aussi prenantes, ces bandes-annonces!!
On voit enfin le visage de Liane, mais visiblement, entre Alex et elle, c'est toujours l'incompréhension. La suite de ce huis-clos s'annonce explosive.
Pourquoi déteste-t-il donc ses mains? Elles ont fait quelque chose dont il ne peut accepter d'être lui, l'auteur?

Trop forte, Laurence, pour nous tenir en haleine...